Actualités voyage d'AVI International assurance voyage
  • imprimer
  • mail

Du Cap à Kapp en vélo, l'éco projet de Teresie avec AVI

cycling_through_the_karoo teresie avec avi nternational

Teresie a choisi de pédaler pour rentrer chez elle, de Cape Town à Kapp, sa ville natale en Norvège. AVI International l'accompagne dans cette éco-aventure. Découvrez son projet ici !

Pour relier Le Cap à Kapp à vélo, Teresie a traversé le Karoo, le Botswana pour commencer son voyage. Elle a également pédalé sur la surface les plus grandes salines du monde et vient de rejoindre Lusaka en Zambie, pour une aventure "salée".

Teresie nous présente avec humour son projet From Cape to Kapp dans l'interview ci-dessous :


Bonjour Teresie, pourriez-vous vous présenter?

Oui bien sûr. Je suis Teresie Hommersand, je suis norvégienne, j'ai 31 ans et, après avoir vécu six ans à Cape Town, je suis en route pour Europe de l'une des manières les plus lentes mais les plus excitantes qui soient : à vélo !


Quand avez-vous commencé à voyager autour du monde?

J'ai fait mon premier vrai voyage autour du monde à l'âge de 16 ans. Je suis partie dans le cadre d'un échange d'un an dans un lycée à l'extérieur de Portland, en Oregon, aux États-Unis avec l'AFS. Depuis, j'ai vécu en Australie, en Ouganda et des dernières années en Afrique du Sud.


En quoi consiste votre projet actuel "De Cape Town à Kapp en vélo" ?

Motivée par le changement climatique et souhaitant réduire mon empreinte carbone, je rentre en Norvège en vélo au lieu de voler ! Environ 17 400 km - du point le plus au sud du continent africain au point le plus au nord de l'Europe. Un projet que j'adore !

Pour ajouter plus de sens à mon voyage, je vais te plus commencer à projeter des films en cours de route, au moyen d'un vidéo-projecteur solaire ! Au programme des projections, un mélange de films amusants pour divertir, de films divertissants pour informer sur les problèmes locaux d'environnement et de climat, le tout dans l'objectif d'échanger des connaissances, de sensibiliser et d'inciter les gens à agir. Car il est essentiel que chacun puisse à son niveau contribuer à solutionner ces problèmes, dans leur contexte.

En complément, je collecte également des fonds pour deux projets géniaux au Kenya dans le domaine des changements climatiques et de l'amélioration du quotidien des familles dans certaines communautés locales. Il s'agit de recyclage urbain à Nairobi et de fours économes en énergie dans la région de la forêt de Kakamega. Soma, la compagnie de vélo qui m'a fourni mon vélo est également impliquée dans le projet. Pour chaque article que j'écris pour eux sur mon voyage, ils font un don de 100 $ pour ces projets. Cool n'est-ce pas ? Si vous souhaitez participer ou en savoir plus, n'hésitez pas à visiter mon blog et laissez-moi un message : cape-to-kapp.com/about-the-project


Quelle est votre meilleure découverte / expérience sur ce voyage jusqu'à présent?

Wow, il y en a tellement ! Par où commencer ? Que de loin, les montées semblent toujours pires que ce qu'elles ne sont vraiment ? Que les meilleurs moments sont vécus grâce aux personnes que je rencontre en voyage ? Qu'il est important de profiter de chaque coup de pédale, même si le vent est fort et de face ! Cette expérience unique dans une vie sera trop vite (tout est relatif) terminée, je dois donc profiter de chaque précieuse minute de cette aventure !


Pourquoi avez-vous choisi de voyager avec AVI travel insurance?

Parce que le prix et les garanties me conviennent parfaitement. Aussi simple que cela.


Des conseils pour ceux qui souhaitent voyager autour du monde à vélo?

Faites-le ! C'est une façon formidable de voir le monde. Votre mode de transport influence vraiment ce que vous ressentez lorsque vous voyagez. Qui vous rencontrez et comment vous interagissez. Lorsque les gens vous voient sur un vélo, ils s'ouvrent instantanément et vous accueillent à bras ouverts avec tant de curiosité et d'excitation !

Les rencontres et les rapports sont donc totalement différents à vélo, uniques, sincères, aléatoires, spontanées et réelles.

N'est-ce pas ce que nous recherchons dans le voyage ? Et en plus, tout est propulsé "à l'huile de genou", et non gaz naturel ;-)



Pour aller plus loin :

close

Récupérez votre mot de passe :