Actualités voyage d'AVI International assurances
  • imprimer
  • mail

Assurance voyage Tour du monde à vélo par AVI International

assurance voyages tour du monde à vélo Marco Polo

Conseils de votre assurance voyage tour du monde pour les globe-trotteurs à vélo

Envie de partir pour une grande expédition à vélo ? Nous avons résumé les grandes étapes qui vous permettront de vous organiser sereinement pour ce voyage longue durée.

L'itinéraire :

Le voyage à vélo limite le nombre de sites touristiques que vous pourrez visiter en un temps donné. Mais c'est tout le charme d'une telle expédition : voir moins, mais voir mieux !

Pour choisir votre itinéraire, il faut compter une moyenne de 80 kilomètres parcourus par jour, sans compter les pauses indispensables. Le temps dont vous disposez va ainsi conditionner les destinations à votre portée.

Les billets :

Si vous n'avez pas envie de passer les deux premiers mois de votre voyage en Europe, vous choisirez sans doute de partir en avion. Ce sera le seul gros poste de dépense de votre aventure.
Vous connaissez les conseils traditionnels pour bénéficier de tarifs avantageux :

-être flexible sur les dates

-s'y prendre à l'avance,

-observer les tarifs sur plusieurs comparateurs de prix… et sans comparateurs,

L'assurance voyage :

L'assurance voyage tour du monde Marco Polo vous accompagnera tout au long de votre périple : assurance frais médicaux, rapatriement, assurance bagage et responsabilité civile.

N'hésitez pas à nous contacter en cas de doute.

Transporter son vélo :

Il y a deux écoles parmi les voyageurs à vélo :

- Ceux qui préfèrent mettre le prix dans une belle monture incassable.

On leur conseille de partir de chez eux à vélo (ou en train) car les départs en avion depuis la France sont compliqués quand on transporte un deux-roues. Surtout qu'ils ne sont pas couverts par les assurances bagages !

Avantage : la solidité du vélo (appréciable quand on part longtemps sur des routes chaotiques).

Inconvénient : le prix. Pour des montures haut de gamme, il faut compter environ 2000 €. Au-delà de la dépense immédiate, il y aussi le stress de voyager avec du matériel de valeur).

- Ceux qui préfèrent acheter un vélo moins sophistiqué. Cela permet de partir en avion et d'acheter son vélo dans le premier pays de son voyage.

En revanche, mieux vaut acquérir ses accessoires en France !

Avantage : le prix.

Inconvénient : le poids du vélo est souvent plus important.

Pour équiper votre monture il existe de nombreux sites web. Pour l'achat de matériel simple (sacoches, chaussures, etc.) : passez par des grandes surfaces spécialisées.

Transporter son vélo :

  • En avion

Dans la plupart des pays, on peut présenter son vélo à l'aéroport : il sera transporté jusqu'à votre avion sans être démonté.
En revanche, depuis la France, cela reste compliqué.

Air France demande que le service client donne son accord préalable, que le voyageur s'acquitte d'un supplément de 55 à 100 € et que le vélo soit dans un emballage protecteur vendu à ses comptoirs dans la plupart des aéroports. Toutes les informations sur la politique d'Air France sur le transport des vélos sont sur le site d'Air France.

Skyscanner.fr recense l'ensemble des frais et conditions appliqués dans les principales compagnies au départ de la France. Les plus « vélo friendly » sont la Lufthansa et Emirates. Un comparatif complet des tarifs par compagnie aérienne est disponible sur leur site.

Le site anglais CTCShop.org.uk propose des housses à vélo adaptées (environ 13 €) pour les voyages en avion.

Dernier conseil : dégonflez vos pneus ! Avec la pression, ils risqueraient d'éclater.

  • En train

La SNCF vous propose maintenant de cocher une case « je voyage à vélo » à la fin de vos réservations. Vous paierez un supplément de 10 € pour votre deux-roues, qui n'aura pas besoin d'être plié.

close

Récupérez votre mot de passe :